(37) MATÉRIEL MÉDICO-CHIRURGICAL - L'endoscope jetable d'Axess Vision Technology va conquérir...

Publié le 04/02/2016

Partager sur

 Axess Vision Technology affiche de fortes ambitions pour son endoscope jetable. La société de Saint-Pierre-des-Corps veut en développer la production... et conquérir les marchés mondiaux

"2015 était l'année de tous les dangers. 2016 sera celle de tous les enjeux." Axess Vision Technology s'apprête à récolter les fruits des dix ans de R&D qui ont été nécessaires pour mettre au point le Broncoflex, premier vidéo-endoscope stérile à usage unique "made in France". "On arrive sur un produit mature", explique le président, Régis Olivier.

"Les hôpitaux sont aujourd'hui convaincus de son efficacité pour lutter contre les maladies nosocomiales et réduire les coûts de désinfections du matériel". L'entreprise de Saint-Pierre-des-Corps a déjà convaincu une cinquantaine de gros clients, dont sept des vingt premiers hôpitaux du pays. En novembre dernier, le CHU de Tours lui a attribué un marché portant sur un millier d'endoscopes par an pour les trois années à venir.

Cette année, la start-up prévoit de commercialiser une évolution de son Broncoflex pour les services de pédiatrie et d'urologie. Elle compte également accélérer son développement à l'international, en Europe, au Maghreb et au Moyen Orient... en attendant d'obtenir une homologation pour conquérir les États-Unis. "Notre objectif est de faire de cette innovation un véritable couteau suisse", insiste le dirigeant. Dès lors, la production devrait passer de 3.000 endoscopes en 2015 à près de 20.000 en 2016. Et le CA bondirait de 400Keuros à 3,5Meuros, quand les effectifs passeraient de 24 à 30 salariés d'ici un an.

La nouvelle "salle blanche" inaugurée en novembre 2014 pourrait vite devenir trop exiguë... "Rapidement, nous devrons envisager de créer d'autres sites de production aux USA et en Asie. Mais nous resterons fidèles à la Touraine."

- 02 47 34 32 90 -

www.axessvisiontechnology.com

 

Source : www.lanouvellerepublique.fr, 27/01/2016, Pascal Denis - Synthèse : First ECO

Voir les articles archivés