(41 / 72) DECHETS FERROVIAIRES - 50 emplois à la clé pour la valorisation de déchets ferroviaires...

Publié le 12/11/2015

Partager sur

 Quatre ans après l'achat du foncier, le groupe sarthois CLMTP projette toujours de créer une plate-forme de valorisation des déchets et matériels ferroviaires sur le site des Alcools à Gièvres. A la clé : 50 emplois

Créée en 1994 et basée à Sablé-sur-Sarthe (72), CLMTP est une entreprise familiale de travaux publics de 130 personnes qui oeuvre dans la maintenance et l'entretien de voies ferrées ainsi que dans leur construction. Elle réalise aussi des travaux de génie civil en gare comme sur des ouvrages d'art, et assure la maintenance de matériel ferroviaire.

Fin 2011, CLMTP a racheté le site des Alcools à Gièvres (24ha ; cf First Eco du 26/01/2012) avec l'intention d'y installer une plate-forme de valorisation des déchets et matériels ferroviaires. Le projet est toujours d'actualité. La société prévoit d'y stocker les constituants de la voie ferrée : du ballast aux rails en passant par les traverses en bois (traités à la créosote).

Ces dernières seraient même recyclées par broyage. CLMTP compte aussi assurer sur place la maintenance de son matériel roulant. "Nous sommes sur ce projet depuis quatre ans. On pensait qu'un an et demi aurait suffi... Depuis quatre ans, ce sont 50 emplois qui dorment...", déplore Zéphir Claisse, président fondateur. Néanmoins, l'enquête publique est en cours (jusqu'au 20 novembre) et le conseil municipal a déjà donné un avis favorable.

Une fois toutes les autorisations obtenues, CLMTP prévoit près d'un an de travaux avant le début de l'exploitation.

- 02 43 95 43 73 - www.clmtp.fr / - Fiche entreprise

 

Source : www.lanouvellerepublique.fr, 05/11/2015, Valérie Pernette - Synthèse : First ECO

Voir les articles archivés