(56) CONSTRUCTION NAVALE / ENERGIE ÉOLIENNE - Peut-être un retour gagnant pour une nouvelle génération de bateaux à propulsion éolienne...

Publié le 12/06/2015

Partager sur

 Porté par un ingénieur de Carnac, le projet Archinaute vise à concevoir des bateaux à propulsion éolienne par voilure tournante. Un prototype de 12 mètres doit voir le jour d'ici trois ans avec le concours du Chantier Bretagne Sud de Belz et un budget de 3Meuros

Charles-Henri Viel porte le projet Archinaute. L'idée : équiper les bateaux d'un système de voilure tournante, sorte d'éolienne à géométrie variable. "Le principe de la voilure tournante est connu depuis 1921 et fut testé avec succès sur la Seine. Le système permet de naviguer dans toutes les directions parce qu'il repose sur une captation mécanique de la puissance du vent. Il offre une manoeuvrabilité et une flexibilité proches de celles d'un navire à propulsion mécanique classique", explique l'ingénieur carnacois, qui entend ainsi répondre au défi de la transition énergétique dans le domaine de la navigation. Le système de voilure tournante d'Archinaute serait susceptible d'équiper les catamarans de plaisance, les bateaux de pêche ou encore les navires de transport maritime. Dans le cadre de son projet, C.-H. Viel pourrait bientôt s'associer au Chantier Bretagne Sud de Belz. Il s'agirait de construire dans un premier temps un trimaran prototype de 12 mètres de long. "Il sera équipé d'une éolienne à pas variable de 8 m d'envergure maxi. Par 20 noeuds de vent, ce prototype atteindra 10 noeuds. Il nous faudra trois ans et trois millions de budget pour lancer ce navire écolo, innovant et séduisant".

www.archinaute.fr / 02 97 55 33 55 - www.chantier-bretagne-sud.fr / Fiche entreprise - www.societe.com

Source : Ouest-france.fr, 04/06 - Synthèse : First ECO

Voir les articles archivés