L'interview du jour : DIRICKX Industries : Du thermolaquage au cœur même de son usine de portails ? Pari réussi !

Publié le 20/11/2013

Partager sur

DIRICKX Industries : Du thermolaquage au coeur même de son usine de portails ? Pari réussi !

De droite à gauche :
Sébastien Thibault, Directeur Industriel, Hervé Blériot, Responsable Production, Isabelle Chauvin, Assistante Commerciale.

CARTE D'IDENTITE

Fondée en 1921 à Congrier en Mayenne (53)

Groupe DIRICKX :
Spécialiste international de la protection périmétrique, étude, fabrication, commercialisation, pose et maintenance de clôtures, grillages, portails, ...

Chiffres et dates clés :
Effectif : 950 personnes
DIRICKX Thermolaquage existe depuis 2008
Le groupe Dirickx, c'est 45 000 m² d'équipements de haute technologie, dédiés à la fabrication de produits à forte innovation (clôtures et portails).

Voir le thermolaquage DIRICKX en vidéo : cliquez ICI >>

WWW.DIRICKX.COM

Pour le groupe DIRICKX, fabricant renommé de clôtures et portails installé en Mayenne depuis presqu'un siècle, le rachat à la société TGL de son activité de thermolaquage était presque une évidence. En décidant de l'installer au coeur de son site de production sur la même chaine que celle de ses portails, la direction a fait un pari risqué mais qui est aujourd'hui payant. Isabelle CHAUVIN, Assistante commerciale et Sébastien THIBAULT, Directeur Industriel de DIRICKX thermolaquage nous expliquent ces choix audacieux !

Sepem : pourquoi ce pari est déjà une réussite et donc une bonne nouvelle ?

Sébastien THIBAULT : Lorsque nous avons acheté cet outil au sein même de notre usine de portails nous n'imaginions pas à quel point nos activités de production et commercialisation de portails et celle de sous-traitance en thermolaquage allaient être complémentaires et avantageuses pour nos clients.

Sepem : En quoi cette situation particulière est-elle un atout pour vos clients ?

Sébastien THIBAULT : L'activité de thermolaquage (traitement de surface de pièces métalliques sur lesquelles on dépose par effet électrostatique de la peinture en poudre ndlr) utilise la même chaîne de travail que pour le thermolaquage de nos portails. Grâce à cela, nous pouvons accepter des pièces aux dimensions maximales de 16 mètres sur une hauteur de 2.5m et ayant largueur de 1 m, ce qui est unique en France pour une chaîne automatisée.

« Des délais très courts et une logistique adaptée »

Autre exclusivité de notre chaîne de poudrage, elle est entièrement automatisée : nous produisons en continu, tout s'enchaine car tout se passe sur le même lieu. Le circuit de fabrication est donc plus court, plus fiable, les étapes s'enchainent les unes après les autres sans pertes de temps... On peut aujourd'hui respecter des délais de 4 à 5 jours, ce qui est très peu. Enfin, du fait de notre logistique assurée notamment pour des portails de grandes tailles, nous savons et pouvons gérer le transport des grosses pièces. C'est un véritable plus, que l'usine qui assure le poudrage se charge également du transport.

 « Pour Isabelle Chauvin, la présence sur place d'un atelier de soudure est un privilège supplémentaire »

VOIR
le thermolaquage
DIRICKX
en vidéo :
>> Cliquez ICI...

Isabelle CHAUVIN : J'ajouterai un dernier avantage et non des moindres : nous avons sur le site de thermolaquage un « atelier soudure » qui nous permet de réaliser, au besoin, des outils pour optimiser l'accrochage ou bien perçage si nécessaire. Si certaines pièces doivent subir des modifications pour faciliter le poudrage, nous pouvons tout faire sur place. Et pour de très grosses pièces par exemple, on peut faire plancher nos équipes afin qu'elles étudient des systèmes d'accrochage appropriés.

Sepem : Installer sur une même chaîne des produits de sa propre marque DIRICKX et des produits que l'on sous-traite, ce n'est pas prendre le risque de favoriser sa marque au détriment des autres ?

Sébastien THIBAULT : Pas du tout et cela n'a jamais été le cas, au contraire ! L'une ne prend pas le pas sur l'autre, nous travaillons avec le directeur de production en totale complémentarité. Notre activité de thermolaquage bénéficie de l'aura de DIRICKX, son image, son savoir-faire, sa notoriété, ses compétences et ses installations. Et quand la charge de travail liée à la fabrication de portails diminue un peu, la flexibilité des collaborateurs leur permet de se déployer sur le poudrage. La chaîne ne s'arrête donc pas ! On peut avoir sur la même ligne de montage, des portails DIRICKX, des pièces pour les machines Kuhn voire même des cages de football.

Sepem : Finalement cette activité de thermolaquage qui au départ était secondaire commence à prendre de plus en plus de place au sein du groupe ?

Sébastien THIBAULT : Oui et d'ailleurs nos objectifs à court et moyen termes sont de continuer à développer cette activité de sous-traitance. En 2010, elle représentait 200 000 euros de notre CA, 500 000 en 2012, 800 000 cette année et nous avons l'ambition d'atteindre 1,5 Million d'ici 3 ans. Pour cela, nous allons augmenter le nombre de nos cabines afin de nous perfectionner dans la technique de poudrage électrostatique. Nous allons également investir sur notre chaine de plastification pour lui permettre d'augmenter ses capacités et d'accepter ainsi de plus gros volumes. Actuellement nous allons jusqu'à 1,5 tonne et nous souhaitons atteindre 1,9 tonne en 2014.

Voir les articles archivés