(11) Aude - Orano chiffre ses futurs investissements à Malvési à 300 millions d’euros

Publié le 14/06/2018

Partager sur

Orano doit engager 300 millions d'euros sur cinq ans pour son site de conversion d'uranium de Malvési, à Narbonne (Aude), où la nouvelle usine Comurhex II tourne depuis l'été 2016. L'une des quatre usines de conversion d'uranium dans le monde et la seule en Europe, Orano Malvési va notamment renforcer le traitement et la gestion de ses déchets.

Aux portes de Narbonne dans l'Aude, Orano annonce 300 millions d'euros d'investissement sur cinq ans sur le site de Malvési, portant notamment sur la sécurisation. L'enveloppe comprend une unité de traitement des déchets nitratés (TDN) de 80 millions d'euros, créatrice de 20 emplois. Utilisant le procédé thermique Thor de Studsvik, elle doit traiter les 18 000 m3 d'effluents nitratés produits par an et résorber petit à petit 350 000 m3 accumulés dans des bassins d'évaporation. Après le feu vert du préfet de l'Aude en novembre 2017, deux associations environnementales ont déposé des recours au tribunal administratif en mars 2018. Orano envisage néanmoins le début du chantier au deuxième semestre 2018 et la mise en service fin 2020-début 2021.

 

Autre projet s'insérant dans les 300 millions d'euros : le "revamping" (remise à niveau) de l'unité d'hydrofluoration (dernière étape de la conversion) pour améliorer les performances.

 

Source : Actu web / Quotidien des usines - usinenouvelle.com

Voir les articles