(57) Moselle - En Moselle, l'usine de Hambach va produire sa première Mercedes, et elle sera électrique

Publié le 02/06/2018

Partager sur

500 millions d'euros doivent être investis par Daimler pour moderniser les installations sur le site de Hambach, en Moselle, qui produit actuellement des véhicules de la marque Smart. 500 millions d'euros. C'est le montant que le groupe allemand Daimler a annoncé vouloir investir

 

500 millions d'euros. C'est le montant que le groupe allemand Daimler a annoncé vouloir investir, vendredi 18 mai, dans son usine française de Hambach (Moselle). Cet investissement aura pour vocation d'adapter le site à la production du premier modèle de marque Mercedes, aux côtés des Smart déjà fabriquées sur place. Il devrait s'agir d'un véhicule électrique compact.

Les investissements devraient porter par exemple sur la mise en place d'un "nouvel atelier carrosserie", "l'expansion des installations destinées à l'assemblage" et à "l'adaptation des infrastructures", écrit Daimler dans un communiqué. Aucune information n'a en revanche été communiquée sur l'évolution de l'emploi sur le site, où travaillent actuellement 800 personnes.

Développer l'électrique

"Le site de Hambach bénéfice d'une expertise de plusieurs années dans la fabrication de véhicules entièrement électriques. Nous voulons profiter de cette énorme expertise et préparer l'usine à la production d'une Mercedes-Benz", a justifié Annette Winkler, en charge de Smart. Une attribution rendue possible par les efforts réalisés par le site français pour améliorer sa compétitivité, avec notamment un passage à 39 heures et des ajustements sur les salaires.

Au total, "l'usine Smart de Hambach deviendra une partie de notre réseau de production global de voitures compactes, la principale usine étant située à Rastatt, en Allemagne", a indiqué Markus Schäfer, directeur de la production de Mercedes-Benz. Les modèles compacts Mercedes actuels, les Classe A et GLA, sont fabriqués à Rastatt, Kecskemét (Hongrie), Pékin et Aguascalientes (Mexique). L'an dernier, la marque à l'étoile a vendu 420 000 voitures basées sur cette plateforme.

Source : Actu web / Quotidien des usines – www.usinenouvelle.com

Voir les articles