68 - L’industriel Pierre Schmitt investit 12 millions d'euros dans les matières composites biosourcées

Publié le 10/11/2020

Partager sur

Après avoir relancé la filière du lin en Alsace, l'industriel à la tête de quatre usines textiles dans le Haut-Rhin (Velcorex et Tissage des Chaumes à Saint-Amarin, et Emanuel Lang et Philea à Hirsingue) renouvelle l'expérience. Grâce à un investissement de 12 millions d'euros sur cinq ans, il se lance sur le marché des tissus composés de fibres naturelles : le lin et le chanvre. Avec ces investissements, l'industriel alsacien compte doubler le chiffre d'affaires de ses quatre usines, passant ainsi à 60 millions d'euros annuels d'ici cinq ans. Ces matières souples seront destinées au bâtiment ou à la mobilité urbaine, car « elles permettent d'alléger les matériaux comme le polyuréthane, le PVC ou la fibre de verre »

https://www.lejournaldesentreprises.com/alsace/article/lindustriel-pierre-schmitt-continue-dinvestir-dans-les-fibres-naturelles-639884

Voir les articles