De la voiture au respirateur

Publié le 18/05/2020

Partager sur

PSA, Valeo et Schneider Electric vont aider Air Liquide à fabriquer 10 000 respirateurs afin d'équiper les établissements débordés par le coronavirus. Concrètement, les respirateurs vont être produits dans l'usine Air Liquide Medical Systems à Antony (Hauts-de-Seine) et sur le site de PSA à Poissy (Yvelines).  PSA a réfléchi sur la manière d'aider Air Liquide, spécialiste des respirateurs. Un atelier de 1 000 mètres carrés sera donc installé à Poissy pour produire des blocs mécaniques. Une cinquantaine de salariés de PSA seront mobilisés dans cet atelier et cinquante autres aideront Air Liquide à Antony à assembler les respirateurs. Les cadences de production de certains respirateurs vont être multipliées jusqu'à 70, grâce à la mise en place de trois lignes supplémentaires. De son côté, Schneider Electric fournit « du matériel permettant la reconfiguration des lignes de production », apporte son soutien pour sécuriser les approvisionnements électroniques et mobilise, des collaborateurs volontaires pour occuper des postes d'opérateurs sur le site d'Antony. Pour aider le consortium, Valeo a constitué une équipe dédiée d'acheteurs chargés de la gestion des fournisseurs et de l'approvisionnement des 300 composants nécessaires à la production des respirateurs. L'équipementier automobile va également assurer un support technique avec ses équipes de recherche & développement et mettre à disposition des ingénieurs spécialisés dans la production industrielle à grande échelle.

Source : Lepoint.fr

Voir les articles