Du parfum au gel hydroalcoolique

Publié le 18/05/2020

Partager sur

C'est assez basique de faire du gel hydroalcoolique, il faut des matières premières que nous utilisons déjà, et notamment "de l'alcool similaire à celui que nous utilisons pour nos parfums", explique un porte-parole du groupe LVMH. Une formule a été validée avec la pharmacie centrale de l'AP-HP, et mise en production sur trois sites de parfumerie: Guerlain à Orphin (Yvelines), Christian Dior à Saint-Jean-de-Braye (Loiret) et Givenchy à Beauvais (Oise). La Febea, fédération professionnelle du secteur cosmétiques, assure que "de nombreux adhérents se sont montrés volontaires pour lancer une production de gels hydroalcooliques", depuis qu'un arrêté ministériel les y autorise. Le numéro un mondial des cosmétiques, L'Oréal, s'est lancé la semaine dernière. Le groupe s'apprête à intensifier sa production en quantités importantes dans les prochaines semaines avec ses marques La Roche-Posay et Garnier, notamment pour les hôpitaux et EHPAD, mais aussi pour les salariés de ses clients européens de la distribution alimentaire.

Source : lci.fr

Voir les articles